top of page

Tiramisù, remets-moi sur pieds

En ce mois de la Saint-Valentin, il m’a pris l’idée de parler du Tiramisù, cet emblématique dessert italien, auquel on attribue des propriétés aphrodisiaques. Le saviez-vous, d’ailleurs? En effectuant mes recherches, dans des sites italiens dignes de confiance, j’ai découvert toute une histoire derrière ce Tiramisù.




Les propos que je vous raconte ici sont principalement tirés du site de l’Académie du Tiramisù. Première découverte pour moi : oui, il existe une Académie du Tiramisù en Italie. Je me suis amusée à penser que l’équivalent ici pourrait être l’Académie du Pouding chômeur! C'est si bon! Ma soeur en fait un à l'érable... c'est à tomber par terre! Bref, l’Académie du Tiramisù a été fondée en 2011 dans la province de Trévise, qui en serait le berceau et qui se situe au nord de Venise. Les membres académiciens sont très actifs en vue de répondre à leur mission qui est d’informer sur les origines du tiramisù et sur les ingrédients «officiels» de la recette traditionnelle. Leur but étant surtout de stimuler notre intérêt pour ce dessert fantastico! Ils ont même déterminé que le 2 octobre est le Tiramisù Day… date à retenir!!


LE MOT TIRAMISÙ

Selon l’Académie, Tiramisù serait le cinquième mot du vocabulaire de la cuisine italienne le plus connu à l’étranger. Pizza sera possiblement le premier, suivi de Spaghetti.


Un mot sur son étymologie : Tiramisù serait la dérivation de l’expression Tireme su, en dialecte trévisan (de Trévise), qui signifie « soulève-moi, renforce et fortifie mon corps ». Hum, aphrodisiaque, je disais? Je crois deviner déjà vers quelle direction s’en vont vos pensées.


UN PEU D’HISTOIRE… ET DE LÉGENDE PEUT-ÊTRE?

Permettez-moi ici de vous faire un résumé très succinct des différentes versions que j’ai lues au sujet de l’origine du Tiramisù. L’ancêtre du Tiramisù, c'est-à-dire l’élément ayant servi de base à son élaboration, serait le dessert typique trévisan, le Sbatudin. Il s'agit d'un mélange de jaunes d’œufs et de sucre patiemment battu jusqu’à l’obtention d’une crème légère et onctueuse. Dans les familles paysannes de l’époque, on le servait aux jeunes époux en guise de fortifiant. Avec cette base Giuseppina Tiretta (passionnée de dessert et noble de Trévise) aurait eu l’idée d’ajouter un apport encore plus nutritif et stimulant avec l’ajout de Savoiardi (doigts de dame), de café et de mascarpone.


Dans toutes les histoires que j’ai pu lire au sujet de la naissance du Tiramisù, on retrouve toujours l’aspect stimulant et fortifiant de ce dessert. On le remarque de façon notoire dans une des versions que je vais vous raconter, qui fut transmise pendant un certain temps uniquement à l’oral et non dans les écrits officiels; version que l’on a eu tendance à voiler à une certaine époque.


On raconte que ce dessert aphrodisiaque aurait été imaginé par la patronne d’une maison close située dans le centre de Trévise. Elle l’offrait à ses clients à la fin de la soirée dans le but de les revigorer et de résoudre les éventuels problèmes reliés à leur devoir conjugal une fois de retour à la maison. Au moment de leur départ, quand les hommes descendaient l’escalier, un peu « éprouvés » (c’est le terme utilisé), une maîtresse avenante lui préparait ce dessert en lui disant que ça le remettrait sur pied. C’est ainsi que ce « viagra naturel » des années 1800 serait né.


Peu importe que l'on choisisse Giuseppina ou la patronne de la maison close comme mère du Tiramisù, il reste que c'est vraiment une délicieuse invention!



Photos tirées du site https://www.accademiadeltiramisu.com



ASPECTS TECHNIQUES

Le vrai de vrai Tiramisù traditionnel de Trévise ne contient que 6 ingrédients. On les retrouve énumérés dans le site en ordre alphabétique (et non par ordre d’importance dans la composition du dessert!) : cacao, café, mascarpone, savoiardi, œufs et sucre.


L’Académie souligne que ces ingrédients stimulent la physiologie du goût et la chimie des hormones et du système nerveux de manière à induire la bonne humeur et le bonheur. RIEN DE MOINS! On ajoute que c’est sûrement pour cette raison que ce mets est tant recherché même par ceux qui ne sont habituellement pas attirés par les desserts.


Lorsqu’on prépare le Tiramisù, il ne faut pas trop tremper les Savoiardi dans le café, car c’est eux qui doivent donner de la structure au dessert. Puis il faut saupoudrer juste ce qu’il faut de cacao de qualité sur le dessus, sans exagération, sans quoi l’amertume prendrait trop de place. Il faut utiliser des œufs très frais et du mascarpone de qualité.


Avis à tous ceux qui ont suivi mon atelier avec le Tiramisù depuis 2007! L'Académie recommande de mettre une bonne quantité de crème au fond du plat avant de mettre les premiers biscuits trempés dans le café. Pour ma part, je ne mettais qu’une très fine couche de crème. Je vais assurément tester cette variante qui fait du sens, quand j’y pense. En effet, cette première couche de biscuits trempés relâchera son petit surplus de café dans la crème plutôt qu’au fond du plat. Je me réjouis à l’idée que même dans une recette que j’ai cuisiné des centaines et des centaines de fois, incluant pendant mes 20 ans au Coin d’Italie (!), il y a du nouveau à apprendre!


Puis, l’Académie nous recommande de ne pas oublier le 7e ingrédient pour un Tiramisù parfait. Cet ingrédient invisible est : le temps. Il importe de faire reposer le Tiramisù au réfrigérateur une nuit de manière à permettre aux arômes de s’amalgamer et « de créer la magie que seul le Tiramisù peut offrir » (traduction mots pour mots du site).


DES DÉTAILS DIVERTISSANTS

Avec l’intense fascination qu’exerce le Tiramisù chez les Italiens, il fallait s’attendre à voir arriver des compétitions visant à déterminer qui cuisine le meilleur Tiramisù. Mais, au fil de mes recherches, j’ai découvert que l’on couronne non seulement la personne qui cuisine le meilleur Tiramisù, mais qu’il existait aussi une Miss Tiramisù de Trévise, gagnante d’un concours de beauté lié à ce dessert. La première Miss Tiramisù de Trévise 2022 a été élue le 2 octobre dernier lors du Tiramisù Day. L’idée, ai-je lu à ce sujet, est de réunir beauté, douceur et Tiramisù. Fascinant… presque autant que le Tiramisù!


Par ailleurs, les membres de l’Académie, dans leur élan pour stimuler notre intérêt face à ce dessert patriotique, ont titré un de leurs articles ainsi : Le Tiramisù a dépassé les limites terrestres. On peut y lire qu’en 2013, le Tiramisù a conquis l’espace grâce à l’astronaute italien Luca Parmitano qui a dégusté le dessert préparé par le chef Davide Scabin dans la Station Spatiale Internationale. Et pourquoi pas!?


AVEC OU SANS ALCOOL?

Si vous relisez bien les 6 ingrédients officiels du Tiramisù traditionnel, vous remarquerez qu’il n’y a aucune liqueur ou alcool dans la préparation du dessert. Mon ami chef Lino n’en met pas non plus et chaque fois que j’en mange, je me dis que c’est vraiment très bon sans alcool et que l’Amaretto que je mets dans le mien n’est vraiment pas obligatoire, même si c'est très bon aussi. Si vous choisissez d’en ajouter, allez-y doucement. Deux cuillères à soupe tout au plus. L’idée est de pouvoir bien goûter chacun des ingrédients sans qu'ils ne retrouvent masqués par la liqueur.



Voilà, je crois que j’ai fait le tour! Vous trouverez facilement des milliers de recettes de Tiramisù, mais retenez que celles qui proposeront le moins d’ingrédients seront probablement les meilleures. C'est souvent comme ça la cuisine italienne.


Allez! À vos tiramisù! Et bonne Saint-Valentin à toutes et à tous!


Lucie






118 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


TARTE À L'AUBEGINE
bottom of page