M’ACTIVER À LA CUISINE ET ME SENTIR EN VIE

Mis à jour : 4 août 2020

En mars dernier, comme bien des gens, nous avons dû cesser subitement nos activités professionnelles. Avec le recul, je me rends compte que cette période très particulière n’a pas anéanti un seul instant mon envie de cuisiner et de transmettre mon amour de la cuisine.



En mars dernier, comme bien des gens, nous avons dû cesser subitement nos activités professionnelles. Nos cours de cuisine italienne, offerts dans la cuisine de notre maison, ont donc été brusquement interrompus. Avec le recul, je me rends compte que cette période très particulière n’a pas anéanti un seul instant mon envie de cuisiner et de transmettre mon amour de la cuisine. Dès le début du confinement, je me suis mise activement à la recherche et à la création de nouvelles recettes d’inspiration italienne. Je les envoyais avec une discipline sans faille une fois par semaine aux abonnés de la liste d’envois de courriels de l’entreprise. Devant le plaisir que j’avais à partager ces recettes, à raconter l’histoire qui s’y rattache et avec l’engouement que me témoignaient les abonnés, l’envie de créer un blogue m’est venue. J’aimais l’idée de retrouver en un seul endroit l’ensemble des recettes tout en les rendant plus faciles à partager et ainsi accessibles à un plus grand nombre.

LE BONHEUR EST DANS LE… PLANT D’AUBERGINES

Pour la première recette de ce nouveau blogue, porte-parole du bonheur dans la cuisine et de cette gastronomie italienne que j’aime transmettre et raconter, je vous propose un plat qui a gagné le cœur de nombreuses personnes, si je me fie aux témoignages que j’ai reçus. C’est en explorant du côté de l’aubergine, mon légume (fruit!) préféré et en jonglant avec recettes et ingrédients, que j’ai «mis au monde» un plat qui fait désormais faire partie de nos «bien-aimés» : une tarte à l’aubergine avec croûte de pomme de terre.


Crémeuse aubergine, rebord croquant de la croûte, mariage des saveurs : cette tarte ne laisse assurément pas indifférent. Elle peut servir d’accompagnement ou de plat principal avec une salade. Recette pas trop longue à cuisiner, juste assez et surtout, rien de compliqué et peu d’ingrédients, vous verrez. J’ai utilisé un moule à tarte en pyrex de 24 cm, mais on pourrait aussi créer des petites portions individuelles… mais là, ça vous demandera plus de temps!


GÉRER SON TEMPS ET SES AUBERGINES

Si vous le souhaitez, vous pouvez séparer les étapes en deux, ce sera moins accaparant : faire la croûte d’abord (et la cuire) et cuisiner la garniture à un autre moment, même le jour suivant, le temps d’aller acheter une aubergine! Mais, quand j’y pense, ne vous contentez pas d’acheter une seule aubergine. La recette n’en requiert qu’une, mais en trancher quelques autres pour faire griller vous apportera une variété de petits plaisirs dans votre assiette : Aubergines à la Parmigiana, Sauce à la norma pour pasta, pizzas d’aubergine, et tant d’autres. Tiens, quand le temps des aubergines arrivera chez nous, j’y consacrerai un article complet. Elle deviendra peut-être votre légume préféré à vous aussi. Combien de fois j’ai entendu dans mes cours des gens me dire qu’ils n’aiment pas l’aubergine et ressortir de chez nous emballés et prêts à la cuisiner et à en faire profiter tout autour!


REVENONS À LA RECETTE!

Pour garnir le dessus de la tarte, avant de mettre au four, je vous propose d’intéressantes options dans ma recette. On peut toutefois choisir de la cuire telle quelle, nature. De mon côté, j’ai un faible pour l’ajout de minces tranches de tomates, car saviez-vous que l’aubergine, la pomme de terre et la tomate font partie de la même famille de plantes (les Solanacées)? Et la famiglia… c’est tellement italien!


Je vous souhaite d’heureuses et délicieuses heures à la cuisine! À bientôt,


Lucie



Tarte à l’aubergine sur croûte de pommes de terre

Pour la croûte

· 4 pommes de terre moyennes

· 3 c. soupe huile d’olive

· 2 c. soupe de parmesan

· 1 c. soupe de farine

· Sel & poivre

Garniture

· 1 aubergine

· 1 poireau

· ½ tasse d’eau ou de bouillon de poulet

· 2 œufs

· huile végétale (olive ou autre)

· sel et poivre


Pour la croûte :


Déposer un linge propre dans un bol. Râper les pommes de terre et les déposer dans le bol sur le linge. Essorer les pommes de terre en tordant le plus possible le linge avec son contenu au-dessus de l’évier. Déposer ensuite les pommes de terre dans le bol. Ajouter les autres ingrédients de la croûte, bien mélanger et presser dans le fond et les rebords d’un moule à tarte (24 cm), recouvert de papier parchemin, de manière à former une croûte. Cuire au four à 400°F pendant 25 minutes. Mettre de côté.



Pour la garniture à l’aubergine :


Émincer le poireau. Peler partiellement l’aubergine et couper en petits cubes. Dans une grande poêle, faire suer légèrement le poireau avec l’huile et y incorporer ensuite les cubes d’aubergine. Au départ, laisser le temps à l’aubergine de bien rôtir en évitant de les brasser. Cela confère un bon goût à ce légume souvent mal aimé. Saler, poivrer. Cuire à feu doux pendant 15 minutes en ajoutant graduellement l’eau ou le bouillon quand les aubergines auront tendance à coller au fond (maximum ½ tasse). En fin de cuisson, le mélange devrait être crémeux et pas trop liquide. Laisser tiédir, rectifier l’assaisonnement puis ajouter les œufs. Verser sur la croûte de pommes de terre et mettre au four à 375°F pendant 30 minutes.


Options avant cuisson :

On peut saupoudrer légèrement le dessus de Parmesan ou d’un bon cheddar d’ici. On peut aussi déposer de minces tranches de tomates arrosées d’un filet d’huile d’olive; elles vont conférer au plat de la couleur et un brin d’umami en rôtissant au four.


233 vues

Posts récents

Voir tout