• Lucie Lahaie

LA SAGESSE ET L'ÉQUILIBRE DE L'AUBERGINE

Mis à jour : 21 sept. 2020

Combien de fois j’ai entendu dans mes cours des gens me dire qu’ils n’apprécient pas l’aubergine! À la fin du cours, ils découvrent finalement qu’ils n’avaient pas su comment bien l’apprêter. Et les voilà qui dévorent l’aubergine! Vous avez envie d’en découvrir plus? Lisez cet article. Envie d’expérimenter? J’offre un cours qui lui sera dédié, et ce, directement chez le producteur. Plus de détail à la fin de l’article.


Je suis complètement mordue, accro et ardente promoteure* de l’aubergine dans mes cours. Tout ce qui concerne de près ou de loin l’aubergine m’intéresse. Quand on me propose un choix de couleur, par exemple, un pion dans un jeu ou une carte quelconque, je choisis assurément la couleur qui se rapproche le plus du mauve-violet de l’aubergine. Parfois, je pense même que j’étais une aubergine dans une autre vie (une aubergine italienne bien sûr)! Regardez la couleur de presque tous les textes de ce blogue. Êtes-vous convaincus? Mais n’ayez crainte, je demeure toutefois une personne bien équilibrée dans la vie… tout comme l’aubergine d’ailleurs. Vous comprendrez pourquoi je dis ça juste un peu plus loin.

* (voir sous la section À PROPOS pour comprendre la finale féminine en -eure de ce mot)


Tant de recettes que m'inspire l'aubergine!


Combien de fois j’ai entendu dans mes cours des gens me dire qu’ils n’apprécient pas l’aubergine! Soucieuse d’en savoir plus, je leur pose quelques questions, pour me rendre compte qu’ils ont goûté l’expérience (l’horreur!) d’une aubergine spongieuse, fade, à la limite «marécageuse» dans une ratatouille. C’est pourtant bon une ratatouille quand c’est bien fait. Mais je dois dire que les Italiens m’ont donné des modes de cuisson de l’aubergine qui font ressortir d’étonnantes et délicieuses saveurs. Par exemple, peu importe le plat que je prépare, je m’organise toujours (presque toujours) pour que l’aubergine ait le temps de griller, même si sa destination finale est une purée pour un flan. Cuite à la poêle avec de l’huile d’olive en petits cubes ou en tranches, je la laisse prendre une belle teinte brun doré avant de la retourner, un peu comme on le fait avec des champignons. L’été, je badigeonne les tranches d’aubergines d’huile, je les saupoudre de sel et c’est au BBQ qu’elles grillent. En hiver, j’approche le plus possible la grille de l’élément du haut de mon four et les tranches vont brunir sous le grill (broil).


Une fois qu’on a des aubergines grillées sous la main, le bonheur est à portée de main, c’est le cas de le dire. On peut faire une casserole d’Aubergines à la Parmigiana, ces lasagnes végétales dont chaque couche est formée de tranches d’aubergines grillées, de sauce tomate, de parmesan et de mozzarella fraîche (au lait de buflonne, si c’est pour le samedi soir!). On peut aussi se cuisiner un plat de pâtes en ajoutant des morceaux d’aubergines grillées dans sa sauce tomate ou à la viande préférée. On peut en mettre des tranches pour garnir une pizza. Je fais parfois aussi des mini-pizzas d’aubergines grillées : la tranche grillée d’aubergine devient la base que l’on garnit de sauce tomates, de fromage et d’une autre garniture au goût.


On peut réduire en purée les aubergines grillées, ajouter un ou deux œufs et du parmesan pour les transformer en délicieux flans. J’aime bien aussi les servir en accompagnement sous forme de médaillons. Voici comment. Chaque tranche d’aubergine grillée est recouverte d’une tranche de tomate fraîche (on peut aussi déposer avant une mince tranche de mozzarella fraîche ou autre fromage doux), puis d’une feuille de basilic fraîche enduite d’huile d’olive. On repasse le tout sous le grill (broil) le temps de confire légèrement la tomate et le basilic. C’est joli et tellement estival, même en hiver! (La recette complète se trouve dans la section SALÉ, sous CUISINER ET VIVRE.)


La pomme qui rend fou


Je pourrais continuer ainsi pendant combien de temps? Je ne sais pas, mais je souhaite vous avoir à tout le moins donné une petite envie de cuisiner l’aubergine parce que c’est un légume bon pour la santé. Je dis ça, oui, mais il faut savoir que l’aubergine n’a pas toujours joui de cette réputation. Lors de son introduction en Europe (à partir du 8e siècle, dit-on), on s’en méfiait puisqu’elle ressemblait à une plante toxique de la même famille. D’ailleurs, son nom italien porte les traces de cette aversion envers l’aubergine. En italien, le mot aubergine c’est melanzane, issu de la contraction de mela insana qui signifie « pomme malsaine». On disait que l’aubergine rendait fou. Quand j’y pense, je crois que c’est exactement ce qui m’est arrivé. L’aubergine m’a rendue folle… d’elle.


pas fou d'en consommer


Si vous jetez un coup d’œil sur Internet vous trouverez facilement la liste de toutes les composantes bénéfiques de l’aubergine pour notre santé. Ce qui retient davantage mon attention, c’est la présence importante d’antioxydants, ces éléments anti-cancer par excellence. Ces antioxydants se retrouvent principalement juste sous la pelure, c’est pourquoi je ne la pèle jamais, sauf l’hiver où j’enlève quelques bandes de pelure. L’aubergine cueillie depuis plusieurs semaines et ayant subi les aléas du transport présente parfois une pelure plus coriace. Aussi, je ne dégorge quasiment jamais mon aubergine, car ses composantes amères dont on veut tant se débarrasser sont justement celles qui nous donnent plein d’antioxydants.


ET PAS FOU DU TOUT CETTE HISTOIRE D’ÉQUILIBRE!


Finalement, je terminerais mon éloge aux aubergines en évoquant l’équilibre qu’elle inspire. Je m’explique. On sait maintenant que l’aubergine nous offre ses meilleurs atouts lorsqu’elle est bien grillée. Sans entrer dans les détails complexes, disons en gros que le fait de consommer des aliments rôtis, grillés ou brûlés génère des radicaux libres dans notre corps. Ces radicaux libres s’attaquent à notre organisme comme de la rouille sur du métal. Et le meilleur antidote à cela, ce sont les antioxydants. Alors pour compenser les effets pervers des radicaux libres issus du grillage, l’aubergine nous offre une importante quantité d’antioxydants pour les neutraliser... à condition de conserver la pelure. Quel scénario de cuisine balancé et harmonieux! Inspirante cette aubergine finalement.

Voilà! Je vous souhaite des moments fous de bonne cuisine… avec l’aubergine!

Lucie


***INVITATION SPÉCIALE***

Récemment, nous avons organisé des ateliers consacrés à l’artichaut, directement à la ferme La Fille du Roy de Ste-Madeleine, où nous avons cueilli et apprêté cet aliment parfois intimidant. Devant l’engouement pour cette activité, nous avons eu envie de répéter l’expérience, plus près de chez nous cette fois. Nous proposons donc une activité à la ferme Au Potager des affamés de Sherbrooke.

Des dégustations à base d’aubergines seront cuisinées et servies en plein air (avec abri) sur place : Velouté d'aubergines tout chaud, Confit d'aubergines sur crostini, Pesto d'aubergines grillées avec pasta, Brownies à l'aubergine. Si vous n'aimez pas l'aubergine, cette activité est pour vous! Pour ceux qui le désirent, nous offrirons un vin rouge de la région à faire découvrir pour accompagner le tout.

Dates : 22 et 26 septembre 2020 (d’autres dates seront possiblement ajoutées)

Heure : 11h00

Lieu : Au Potager des Affamés, 2359, rue Duvernay, Sherbrooke

À prévoir : Chaussures et vêtements adéquats pour le temps parfois frisquet et pour la visite du potager

Coût de l’activité : 85$

Pour s’inscrire : info@perilgusto.com ou 819-823-9018

222 vues

Posts récents

Voir tout
 
per il gusto sign-logo.jpg
  • Facebook

Inscrivez-vous à notre infolettre

*Tous droits réservés. Merci de me citer si vous utilisez une recette ou une photo : Cuisine Per il gusto.

Merci à JCADesigncommunication pour la création de mon logo.