Pizzicotti al limone
petites pincettes au citron

(petite

Pizzicotti al limone.jpeg

  •  1 1/3 tasse (125g) de farine d’amandes

  • ½ tasse (60g) de sucre en poudre

  • Zeste de ½ citron (avec quelques gouttes de vanille si désiré)

  • 2 c. à soupe de jus de citron (correspond plus ou moins au jus de ½ citron, selon sa grosseur)

Mettre dans un bol la farine d’amandes, le sucre en poudre et le zeste du demi-citron. Bien mélanger avec la fourchette.  Ajouter en brassant le jus de citron jusqu’à ce que le mélange devienne grumeleux. Abandonner la fourchette et avec la main dans le bol, travailler la pâte de manière à former une boule qui se tient.

 

Séparer en petites boules de 2,5 cm de diamètre et rouler dans le sucre en poudre. On obtient environ 16 boules. Déposer sur une grande assiette. Presser légèrement chaque boule puis pincer ensuite entre le pouce et l’index (d’où le nom!). Mettre au frigo pendant 40 minutes.

 

Par la suite, déposer chacune des pincettes sur une plaque recouverte de papier parchemin et mettre au four à 325°F pendant 8 à 10 minutes. Les petites pincettes doivent garder leur apparence blanchâtre. Laisser refroidir 10 minutes avant de déguster.

 

 

 VARIANTE DU 24 DÉCEMBRE 2020, alors que nous sommes tous en confinement et qu’on se prépare à passer un Noël bien tranquille. À l’orange et au chocolat. Remplacer le zeste et le jus de citron par ceux d’une demi-orange. Une fois cuits, tremper la moitié de chaque pizzicotti (on devrait dire de chaque pizzicotto) dans le chocolat fondu au bain-marie.

 

AUTRE VARIANTE DE NOËL… dans la foulée de ma vigilance avec les amandes de Californie… J’ai utilisé des amandes brunes européennes (non pelées) que j’ai fait rôtir (sécher) très légèrement au four et que j’ai réduit en farine. J’ai fabriqué ensuite les pizzicotti en utilisant le zeste d’une clémentine et une partie de son jus. Il faut verser le jus graduellement jusqu’à ce que le mélange prenne l’allure d’une pâte qui se tient et qui n’est pas trop collante. On a ensuite le choix de les tremper ou non dans le chocolat… les deux c’est bon.